58[THE LOVERS - TSUI HARK - 1995]

Pour le deuxième extrait, j'ai choisi de vous proposer quelque chose de plus poétique et de moins violent que précédemment... Je parle bien évidemment de la grande scène musicale de THE LOVERS, dans laquelle Leung Shan-Pak, le personnage interprété par Nicky Wu, joue pour atténuer la peine de Chuk Ying-Toi (Charlie Yeung), après que celle-ci ait été punie pour avoir cassé un instrument. Au-delà de sa beauté visuelle et musicale évidente et sans égal, cette scène est également magnifique dans le sens ou, sans en dire trop, elle constitue un virage important pour les deux protagonistes du récit. C'est aussi un des nombreux sommets émotionnels du film : c'est une scène d'une rare poésie, d'un lyrisme étonnant et qui s'intègre aussi bien au récit qu'elle se démarque des autres scènes par son traitement visuel, par l'importance qu'a ici la musique, son montage particulier et sa puissance émotionnelle. Petit chef d'oeuvre au sein de ce chef d'oeuvre monstrueux qu'est THE LOVERS, cette scène est magnifique en tous points, et je ne me lasse pas de la regarder. Au-delà de ça, difficile d'en parler sans trop en dire, alors je me contenterai de conclure sur une note simple : Enjoy!

-CRITIQUE DE THE LOVERS SUR ZE LORD OF THE RING-

-ZE RING-